Nouvel outil : le diapason

Publié le par Anne-Sophie Guillonnet

Nouvel outil : le diapason

Parce que tout est vibration, en particulier les méridiens d'acupuncture, l'usage des diapasons est un bon complément aux aiguilles et peut même être un bon compromis pour les personnes ne supportant pas les aiguilles (par phobie ou par hypersensibilité).

Chaque méridien vibre comme une corde de musique et s'accorde (quand tout va bien) aux climats, énergies du ciel. Tout ce qui est vibratoire est mesurable en fréquence. Depuis très longtemps, toutes les civilisations ayant développé des connaissances scientifiques ou médicales holistiques ont toujours considéré l'aspect vibratoire et la guérison par le son de grande importance. Aujourd'hui des recherches sont poussées toujours un peu loin sur le lien entre notre corps et les vibrations.

J'avais déjà eu l'occasion de recevoir des soins par les vibrations de diapasons. Aujourd'hui c'est le livre et les recherches de Michel Cortinovis qui m'ont amené a franchir le pas et utiliser en complément des aiguilles et moxas, ou en substitue, les diapasons. (Cf livre "Acupuncture Traditionnelle vibratoire").

Ceux que j'utilise sont basés sur des fréquences proches de celles déterminées par Pythagore. J'en utilise 13, une gamme allant du do 128Hz au do 256Hz (en incluant les "demi-tons"), ils sont en acier ce qui fait qu'ils vibrent beaucoup plus longtemps que ceux en aluminium. Chaque diapason a une correspondance avec un méridien, un organe ou avec des points en particulier. C'est le bilan que j'effectue au préalable qui permet de déterminer le ou lesquels utiliser. Je les fais alors vibrer au niveau des oreilles puis ensuite les pose délicatement sur le point choisi.

La sensation de bien être, de circulation ou de chaleur peut se faire sentir instantanément, de même pour certaines douleurs qui peuvent disparaître très rapidement. Il n'y a pas de contre-indication pour les enfants, bébés, personnes âgées...

Enfin, le coût de la séance reste inchangé selon que j'utilise ou non les diapasons!

Commenter cet article